Petite expérience de pensée à destination des personnes qui ne sont pas asexuelles

« Imaginez que vous vous réveilliez un jour dans un monde duquel toute sexualité a disparu. Un monde parfaitement asexuel. Personne ou presque, dans ce monde, ne ressent d’attirance sexuelle. Et évidement, on ne parle pas de sexualité, il n’y a pas de mots pour décrire l’expérience de la sexualité, ni d’idées pour la comprendre. Imaginons encore que dans ce monde, être asexuel-le est considéré comme la façon d’être normale. C’est la façon d’être encouragée et valorisée. Aucune personne bien constituée ne pense jamais à la sexualité. Il est connu qu’il existe des personnes sexuelles, mais ce n’est pas un sujet intéressant. Et quand on en parle, c’est toujours pour indiquer que la sexualité est le symptôme d’une inaptitude, d’une perturbation ou d’une maladie. Dans ce monde, il n’y a pas non plus de mots pour décrire les pratiques et les relations sexuelles. Les relations asexuelles, par contre, sont valorisées au-dessus de toutes les autres. Ce sont les relations les plus importantes dans la vie d’une personne et la tâche principale dans la vie d’un adulte est de trouver un-e partenaire asexuelle.

Imaginons encore que vous vous réveilliez dans ce monde et que -justement- vous ne soyez pas asexuel-le. Et d’ailleurs non seulement vous n’êtes pas asexuel-le, mais en plus vous êtes fortement attiré-e par la sexualité. Évidemment, vous êtes incapable de formuler ce que vous ressentez mais vous savez que vos sentiments et vos envies ne sont pas normales. Il n’y a personne autour de vous qui peut vous aider à y voir plus clair et quand vous arrivez à trouver des informations qui vous concernent, votre état est toujours présenté comme un objet de honte ou une préoccupation d’ordre médical. Vous aimeriez former une relation intime avec une autre personne mais quand vous êtes avec quelqu’un votre sexualité devient très vite un obstacle. Vous avez bien essayé de discuter de vos attentes et de vos envies mais vous n’avez jamais rencontré que de l’incompréhension. On vous reproche votre état et certains prétendent même pouvoir vous soigner. Vous comprenez que votre différence repousse et comme vous ne savez pas quoi faire, vous vous résignez finalement à la solitude. »

***

Heureusement, pour la plupart des lecteurs et des lectrices, un tel monde n’est qu’une fiction. Le monde qui vous entoure vous permet de vous comprendre et de vous faire comprendre par les autres en matière de sexualité. Cependant, je vous pose la question : projeté-e dans un tel monde, que feriez-vous ? Auriez-vous envie de pouvoir parler de vos expériences et de pouvoir les comprendre ? Auriez-vous envie que des mots comme « homosexuel-e », « bisexuel-le », « hétérosexuel-le » (parmi d’autres) soient à votre disposition ? Auriez-vous envie que vos sentiments et vos expériences soient marginalisées, ridiculisées ou bien qu’elles soient reconnues comme une possibilité ? Auriez-vous envie de pouvoir rencontrer d’autres personnes qui vous comprennent et avec lesquelles vous puissiez créer des relations, sexuelles ou asexuelles ?

Si votre réponse est « oui » à l’une de ces questions, je pense que vous comprenez mieux nos expériences et nos attentes. Je pense que vous comprenez mieux nos efforts pour faire en sorte que cet isolement, cette incapacité à se comprendre, cette difficulté à habiter un monde qui nous efface, ne soit qu’un mauvais rêve. Finalement, nous voulons la même chose que vous, nous voulons qu’un tel récit ne soit qu’une fiction, qu’on lit d’un œil distrait et qu’on oublie l’instant d’après.

Pour en savoir plus sur l’asexualité, c’est ici.

Advertisements

Une réflexion sur “Petite expérience de pensée à destination des personnes qui ne sont pas asexuelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s