Et si on inversait l’amour et l’amitié ?

quotes1

« Imaginons le scénario suivant : on vit sur une planète où l’amitié est l’élément central de nos vies. On censé avoir beaucoup d’amant-es (et de collègue, de connaissances et de voisins, etc) mais ce sont des liens d’importance secondaire. Sur cette planète, chaque adulte est censé avoir un ami-e : une personne qui est à la fois une âme-soeur, un partenaire intime et un compagnon de vie.

En plus, sur cette planète on ne peut avoir qu’un seul ami-e. On peut bien sûr être « amical-e » dans le but de trouver notre véritable ami-e, mais une fois que l’on a formé une amitié, on est censé rester engagé dedans. On organise d’exubérantes cérémonies d’engagement qui prennent des mois à préparer et auxquelles on invite tout nos amants, nos collègues et toutes les personnes que l’on connait. Ils viennent écouter nos échanges de vœux dans lesquel on s’engage à rester fidèle « dans le souffrance et dans la mort » pour le reste de nos vies. »

Rothblum, E. P. 1999. “Poly-friendships.” Journal of Lesbian Studies

On peut lire l’expérience de pensée complète en anglais ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s